Le symbole est au coeur de notre quête ; le Grand Orient de France se fait comme une Puissance Symbolique ... Qu'est que le symbolisme ? Notre Frère Patrick nous propose une approche :

Le symbolisme est la force collective de ceux qui le partagent, ...

Le symbolisme est la force collective de ceux qui le partagent, un facteur de socialisation. « Il impose la dignité des attitudes, la correction des débats, le respect des règlements. Au surplus, nos symboles sont notre bien propre. Ils sont la marque de notre personnalité sociale » [[(Bulletin du centre de documentation du GODF n° 25)]]. Le symbolisme est même le dernier rempart d'un groupe contre son anéantissement. Plus un groupe est fragilisé, plus le symbolisme prend de l'importance. Il devient même, à l'occasion, la source de comportements héroïques, et quelquefois fanatiques, quand se rejoignent magie et raison, mythe et histoire.

Tout n'est pas symbole, mais rien n'est pétrifié. La franc-maçonnerie utilise la réflexion symbolique comme un outil pédagogique, une incitation à la recherche personnelle. Tout est objet de critique. Le droit à la critique est la preuve de la liberté et la condition de la progression. Gaston Bachelard relève que toute recherche doit être précédée d'ironie et accompagnée de vigilance malveillante. Or le droit à la critique peut mener à l'éclatement; ou à l'harmonie, composée de différences qui se tolèrent, composée d'hommes associés d'abord parce qu'ils l'ont choisi et non pour accéder à des vérités supra-humaines. Les symboles maçonniques sont sensiblement les mêmes pour tous les maçons et ils ont une signification à peu près arrêtée, preuve et garantie de l'unité de la maçonnerie.

Les interprétations peuvent être différentes pour chacun, preuve de la liberté de chaque maçon. Le symbolisme maçonnique est la tradition et le langage qui lient des hommes "francs" et qui travaillent au perfectionnement de l'humanité.

Patrick