Dans son Dictionnaire Philosophique, Voltaire avait cerné toute l'ambigüité de ce mot en déclarant :

" L'égalité est donc à la fois la chose la plus naturelle, et en même temps la plus chimérique "

Le principe d'égalité est énoncé dès le premier article de la Déclaration des Droits de l'Homme ; voici la lecture du premier article de la Constitution du 3 septembre 1891 : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune »

L'égalité réduite à l'égalité des droits me paraît aujourd'hui une vision trop limitée et dépassée sur le plan historique. Je préfèrerai m'appuyer sur l'approche de Thurgood Marshal, un célèbre avocat noir qui lutta contre la ségrégation raciale et fut nommé en 1967 juge à la cour suprême des Etats-Unis. L'égalité se décline sous trois formes : égalité juridique, égalité politique et égalité sociale. Après les combats menés au XXe siècle, pour l'égalité de la femme et l'égalité des noirs, il semble que, dans nos sociétés modernes de type libéral, l'égalité juridique et politique semble à peu près acquise.

Mais nous constatons que l'idéal démocratique qui implique une égalité des chances de principe ne se traduit pas par une égalité des résultats. L'égalité sociale est plus complexe à cerner et ce terme s'est transformé en lutte contre les inégalités sociales.

...

Denis