Quelle mission pour la franc-maçonnerie ? Le maçon n'est-il pas un homme libre ?

Dans quelle mesure la franc-maçonnerie n'a t-elle pas une mission, c'est-à-dire des objectifs ? La franc-maçonnerie dispose-t-elle d'un état-major qui fixerait ces objectifs ? Et les francs-maçons sont-ils tenus d'atteindre ces objectifs ? En quoi sont-ils engagés par ces choix ?


Ne disons-nous pas «le maçon libre dans une Loge libre», ou encore «l'homme est au centre de l'univers»?

La franc-maçonnerie n'est pas une organisation unique et elle n'est pas un sujet agissant. Elle n'est rien d'autre que les francs-maçons pris comme un ensemble cohérent, c'est-à-dire un amalgame qui occulte la grande diversité existant dans la réalité (cultures, obédiences, Loges, rites). Parler de la franc-maçonnerie dans sa globalité est totalitaire, c'est de l'idéologie (notamment de journaliste).

Est-ce à dire que rien ne différencie les maçons des profanes ? Les maçons ne partagent-ils pas certaines valeurs ? N'ont-ils pas un engagement commun ? Souvent, un maçon « accompli » affirme qu'il peut reconnaître un autre maçon.

Mais est-ce le fait d'être maçon qui fait que ces femmes et ces hommes ont des comportements sociaux communs, ou est-ce parce qu'ils avaient déjà ces caractéristiques communes qu'ils ont pu perfectionner en devenant maçon qu'ils se sont regroupés : « unir les hautes valeurs morales qui, sans cela, auraient continuer à s'ignorer » [[Extraits des Constitutions d'Anderson, 1723, texte fondateur de la franc-maçonnerie moderne]], ? Quelle que soit la réponse à cette dernière question, il ne s'agit pas d'une mission de la franc-maçonnerie, mais de la raison d'être des loges

...

Les maçons n'ont pas de mission à proprement parler. Ils se sont engagés à respecter et à transmettre une Constitution, c'est-à-dire qu'ils ont adhéré à une association dont ils acceptent l'objet et les statuts. La Constitution adoptée par le Grand Orient de France est celle qui nous lie.

Patrick